Bandeau
ESPACE EXTRANET

Vous n'avez plus besoin de vos identifiants pour visualiser l'ensemble des documents et informations de l'ADM12 !

Menu
Contactez-nous S'abonner aux flux RSS de l'ADM12 Ajouter cette page à vos favoris Imprimer la page

Plus de 1 600 collectivités ont déjà signé la motion de soutien de l’AMF contre la baisse des dotations

Publié le Mercredi 09 Juillet

Article extrait de Maire Info publié le 8 Juillet 2014

 

La motion de soutien à l’action de l’Association des maires de France pour dénoncer la baisse drastique des dotations de l’Etat aux collectivités remporte du succès.

 

Selon un premier dépouillement des motions retournées à l’association, 1 698 communes et intercommunalités avaient déjà voté en faveur de cette motion portée conjointement par Jacques Pélissard et André Laignel, président et premier vice-président délégué de l'AMF. « Les motions rentrent à un rythme très soutenu, avait indiqué il y a quelques jours André Laignel. Avant le 14 juillet, on sera en capacité d’annoncer des chiffres portant sur plusieurs milliers de motions ». A la date d’hier, c’étaient les communes de moins de 2 000 habitants qui étaient de loin les plus nombreuses ( 1 416 sur un total de 1 698) à avoir affirmé publiquement leur soutien aux demandes de l’AMF pour notamment le réexamen en urgence du plan de réduction des dotations décidé par l’Etat.
Mais la motion intéresse aussi les grandes villes et agglomérations. Selon les premiers résultats fournis hier par l’association, 6 intercommunalités, regroupant au total 75 communes, ont déjà adopté la motion en conseil communautaire. Du côté des grandes villes, on soutient aussi la démarche, comme l’a annoncé début juillet le nouveau président de Territoires urbains (ex-AMGVF), Jean Luc Moudenc (lire Maire info du 3 juillet). L’unanimité existe entre associations d’élus sur le sujet, avait ajouté André Rossinot, secrétaire général de l’AMGVF et de l’AMF, ajoutant que la motion était « en train d’être votée dans toutes les communes, grandes et petites ».
Autre soutien de poids reçu à l’AMF, celui de la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui a annoncé dimanche qu’elle proposerait en septembre au conseil municipal de voter une motion alertant le gouvernement sur les conséquences de la baisse de dotations de l'Etat, qualifiée de « brutale et inédite ». Parlant de la motion portée par l'AMF, Anne Hidalgo a déclaré au Grand jury RTL/LCI/Le Figaro : « Je la mettrai au vote de mon conseil municipal en septembre prochain : elle dit qu'il faut une bonne dépense publique mais que la diminution des dotations est brutale, trop brutale ». Comme l'AMF, la maire de Paris « souhaite un dialogue avec l'Etat pour une contractualisation sur un échelonnement de ces baisses de dotation et un travail conjoints pour savoir les investissements que l'on va favoriser ».
L’association rappelait ce matin qu’il n’y avait pas « de limitation de date » pour que les communes ou intercommunalités délibèrent. Elle s'est néanmoins fixée une date : celle du prochain Congrès des maires, en novembre, pour dresser l'état des lieux complet de toutes les motions de soutien qu'elle aura reçues d'ici là.

Pour en savoir plus

Consultez :

Téléchargez :

Pour aller plus loin

Consultez l'actualité associée :



 
 

Mentions légales | Accessibilité

Association des maires de l'Aveyron - 5, place Sainte Catherine - 12000 RODEZ
Tél./Fax : 05 65 78 60 88 - 05 65 78 53 77

Conseil Général de l'Aveyron PRAI logo