Bandeau
ESPACE EXTRANET

Vous n'avez plus besoin de vos identifiants pour visualiser l'ensemble des documents et informations de l'ADM12 !

Menu
Contactez-nous S'abonner aux flux RSS de l'ADM12 Ajouter cette page à vos favoris Imprimer la page

Laïcité : l’AMF annonce sa mobilisation et des propositions concrètes

Publié le Vendredi 16 Janvier

Article extrait du site internet "Maire-Info.com" publié le 15 Janvier 2015

 

 

« L’AMF s’engage à prendre toute sa part dans la mise en œuvre auprès des enfants et des jeunes des actions nécessaires au respect des valeurs républicaines », ont déclaré François Baroin, président de l’association, André Laignel, premier vice-président délégué et Agnès Lebrun, vice-présidente à l'issue de leur rencontre ce matin avec la ministre de l’Éducation nationale et le ministre de la Ville, Patrick Kanner.

 

« Partageant avec les ministres le constat que l’éducation a un rôle primordial dans l’acquisition de ces valeurs par les jeunes, l’AMF a rappelé le rôle qu’ont les communes et les intercommunalités dans la prise en charge des enfants et l’accompagnement des jeunes en complément des temps scolaires », précise le communiqué de presse. Si elle souligne « la constante préoccupation des maires d’appliquer les principes de laïcité dans l’organisation des services offerts aux jeunes », elle rappelle aussi que « s’expriment de façon croissante des revendications de nature religieuse ». Pour ces raisons, l'association « a demandé à l’État d’engager avec les élus une réflexion permettant de fixer un cadre commun et concret facilitant la mise en œuvre de ces principes dans les services publics locaux (restauration scolaire, sorties scolaires, tenues, autorisations d’absences, activités périscolaires, ...) ».
S'adressant directement aux maires, l'AMF les appelle « à inscrire dans les axes des programmes éducatifs territoriaux (PEDT) l’acquisition des valeurs républicaines ». Elle recommande leur vigilance « pour que les intervenants auprès des enfants et des jeunes connaissent la portée de ces principes, s’engagent à les transmettre et les appliquent fermement ». Plus pressante, elle les « alerte » également « sur leurs pratiques de subventionnement des associations, notamment de soutien scolaire, afin de s'assurer qu'elles ne vont pas à l’encontre des valeurs républicaines ».
L'AMF va prochainement installer un groupe de travail Laïcité, co-présidé par Patrick Molinoz, maire de Vénarey-lès-Laumes (21) et Gilles Platret, maire de Chalon sur Saône (71). Le bureau exécutif de l'AMF l'a mandaté pour « formuler des propositions concrètes dans les semaines qui viennent ». Elle demande pour cela « sans délai » aux associations départementales de faire remonter « les retours d’expériences et les réflexions des maires », « les difficultés rencontrées » et de « relayer les initiatives locales sur ce sujet ».
Depuis le début de la semaine Najat Valaud Belkacem enchaine les consultations en vue d'une « grande mobilisation de l'école pour les valeurs de la République », avec les syndicats de l'éducation, parents, lycéens, étudiants, anciens ministres, ce matin avec les associations d'élus locaux, cet après midi avec les associations d'éducation populaire. Ce midi, elle devait faire un point d'étape de ces travaux.
Hier, lors de la séance des questions à l'Assemblée, la ministre est revenue sur les incidents survenus la semaine dernière à l'occasion de la minute de silence à la mémoire des victimes des attentats de la semaine dernière. « Une centaine d’incidents » ont été recensés s'agissant de la minute de silence, et « une nouvelle centaine d’évènements et d’incidents » dans les jours suivant. Parmi eux « une quarantaine ont été transmis aux services de police, de gendarmerie, de justice, parce que pour certains il s’agissait même d’apologie du terrorisme », a précisé la ministre. « Même là, où il n’y a pas eu d’incidents il y a eu de trop nombreux questionnements de la part des élèves, et nous avons tous entendu les « oui je soutiens Charlie, mais… ». Pourquoi défendre la liberté d’expression ici et pas là ? Ces questions nous sont insupportables, surtout lorsqu’on les entend à l’école qui est chargée de transmettre des valeurs », a conclu la ministre, déterminée à mobiliser « l’ensemble de la communauté éducative pour que nous ne répondions pas que par des discours mais par des actes forts ».

 
 

Mentions légales | Accessibilité

Association des maires de l'Aveyron - 5, place Sainte Catherine - 12000 RODEZ
Tél./Fax : 05 65 78 60 88 - 05 65 78 53 77

Conseil Général de l'Aveyron PRAI logo