Bandeau
ESPACE EXTRANET

Vous n'avez plus besoin de vos identifiants pour visualiser l'ensemble des documents et informations de l'ADM12 !

Menu
Contactez-nous S'abonner aux flux RSS de l'ADM12 Ajouter cette page à vos favoris Imprimer la page

Plans communaux de sauvegarde : le ministère hausse le ton

Publié le Mardi 27 Janvier

Article extrait du site internet "Maire-Info.com" publié le 26 Janvier 2015

 


Une instruction du gouvernement, signée de Ségolène Royal, a été publiée ce week-end. Adressée aux préfets, elle leur demande d’engager les maires à respecter leurs obligations en matière d’information préventive sur les risques d’inondations. Faute de quoi, le solde de la subvention au titre du Fonds de prévention des risques naturels majeurs (FPRNM) pourrait ne pas leur être versé.

 

La ministre de l’Écologie rappelle que les obligations d’information préventive et l’obligation de réaliser un Plan communal de sauvegarde (PCS) « sont essentielles pour assurer l’acculturation des populations relative aux risques naturels, développer les comportements adéquats en cas de crise et in fine assurer la sécurité des personnes et des biens ». Mais ces obligations ne sont « pas systématiquement respectées, loin de là », déplore la ministre, qui rappelle que « plus d’une commune sur deux » soumise à l’obligation de se doter d’un PCS ne l’a fait pas fait.
Selon la ministre, il n’est pas cohérent de ne pas respecter cette obligation et de demander en même temps des subventions pour la réalisation d’ouvrages de protection des inondations, car « un dispositif de protection ne peut trouver sa pleine efficacité qu’à la condition que l’information préventive et la préparation à la gestion de crise soient convenablement assurées ». Il a donc été décidé par la Commission mixte inondations (l’instance chargée de la labellisation des Plans d’action de prévention des inondations ou Papi) de « conditionner le versement des subventions FPRNM » au respect des obligations en question.
Ces conditions s’appliqueront aux Papi et opérations d’endiguement « labellisées à partir du 1er janvier 2015 ». Ségolène Royal demande donc aux préfets d’intégrer ces conditions aux futures conventions. Elle précise en outre que la décision n’est pas rétroactive, et qu’il s’agit d’un dispositif « souple » : « Il n’est pas exigé que les obligations susmentionnées soient toutes respectées au moment du dépôt du dossier de demande de labellisation du Papi ou de l’opération d’endiguement. Le contrôle du respect de ces obligations s’effectuera au moment du versement du solde de la subvention au titre du FPRNM. Cela doit laisser le temps aux maires concernés de remplir leurs obligations. »
Une annexe (téléchargeable ci-dessous) détaille toutes les nouvelles dispositions. Elle rappelle les obligations légales en matière de PCS et d’actions de communication préventive, et les nouvelles règles en matière de subventions. On retiendra que le solde de la subvention FPRNM ne pourra être versé à une commune couverte par un plan de prévention des risques naturels que si celle-ci a arrêté un PCS et un « document d’information communal sur les risques majeurs », a affiché des consignes de sécurité, et posé des repères de crue.

 

Pour en savoir plus

Téléchargez :

Pour aller plus loin

Consultez la note de l'AMF du 26/01/2015 :

 
 

Mentions légales | Accessibilité

Association des maires de l'Aveyron - 5, place Sainte Catherine - 12000 RODEZ
Tél./Fax : 05 65 78 60 88 - 05 65 78 53 77

Conseil Général de l'Aveyron PRAI logo