Bandeau
ESPACE EXTRANET

Vous n'avez plus besoin de vos identifiants pour visualiser l'ensemble des documents et informations de l'ADM12 !

Menu
Contactez-nous S'abonner aux flux RSS de l'ADM12 Ajouter cette page à vos favoris Imprimer la page

Devant les mauvais chiffres du logement, Sylvia Pinel appelle les maires à construire

Publié le Jeudi 05 Février

Article extrait du site internet "Maire-Info.com" publié le 28 Janvier 2015

 

 

Conformément aux prévisions, 2014 s’est révélée être une année noire pour la construction de logements en France : 297 532 mises en chantier, - 10,3 % de moins qu’en 2013, ce qui en fait la plus mauvaise année depuis 1997 et rend l’objectif gouvernemental de 500 000 logements par an toujours plus lointain.

 

Pour le logement social, l’avenir est encore plus sombre, puisque le nombre de logements financés – qui ne seront mis en chantier qu’avec un décalage d’un an au moins – a tout juste franchi le seuil des 100 000, avec 106 414 logements financés en métropole, hors opérations de rénovation urbaine.
Selon la ministre du Logement, Sylvia Pinel, la responsabilité de ces mauvais chiffres (- 12 % par rapport à 2013) incombe avant tout aux maires : « Cette baisse, prévisible du fait de l’attentisme générée par toute élection municipale, a été renforcée par la remise en cause de nombreux projets bloqués par des nouveaux maires », a-t-elle affirmé dans un communiqué publié hier, présentant les chiffres 2014 du logement social.
De fait, le nombre des permis de construire accordés l’an dernier pour des logements neufs de tous types a aussi baissé de 12% par rapport à 2013, pour s'établir à 381 075.
La ministre a donc « appelé chaque maire à contribuer à l’effort de production de logement social et à respecter les obligations de la loi SRU » qui impose aux communes de plus de 3 500 habitants (1 500 en Île-de-France) comprises dans une agglomération de plus de 50 000 habitants de disposer, d’ici à 2020, d’au moins 20 ou 25 % (selon les cas) de logements sociaux dans leur parc de résidences principales.
Même son de cloche du côté des promoteurs : François Payelle, le président de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), a déclaré hier que « ce qui nous inquiète fortement, c'est la volonté profonde d'un certain nombre de collectivités, partout en France, de ralentir, voire de stopper très fortement la construction de logements », appelant l'État à « reprendre la main » en modulant ses dotations en fonction de ce critère.

 
 

Mentions légales | Accessibilité

Association des maires de l'Aveyron - 5, place Sainte Catherine - 12000 RODEZ
Tél./Fax : 05 65 78 60 88 - 05 65 78 53 77

Conseil Général de l'Aveyron PRAI logo