Bandeau
ESPACE EXTRANET

Vous n'avez plus besoin de vos identifiants pour visualiser l'ensemble des documents et informations de l'ADM12 !

Menu
Contactez-nous S'abonner aux flux RSS de l'ADM12 Ajouter cette page à vos favoris Imprimer la page

Une enquête pour mieux comprendre la vie des élus

Publié le Mercredi 25 Février

Article extrait du site internet "Maire-Info.com" publié le 24 Février 2015

 

 


Une étude vient d’être lancée par le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) afin de savoir si l’actuel statut de l’élu peut conduire à des inégalités, voire à des discriminations, entre hommes et femmes élu(e)s.

 

Et, en particulier, si le fait d’être élue est compatible, pour une femme, avec les impératifs de la vie personnelle et professionnelle.
Le HCEfh a en effet noté, « lors de déplacements sur le terrain », qu’un nombre important – et « croissant » – de femmes élues locales étaient obligées de passer à temps partiel, au niveau de leur emploi, « afin de pouvoir assumer leur charge d’élue tout en combinant leurs différentes temps de vie ». S’agit-il de comportements ponctuels, ou au contraire d’une tendance générale, en particulier dans les petites communes ? Les limites de l’actuel statut de l’élu amènent-elles « un réel phénomène sexué de réduction du temps de travail professionnel » – autrement dit, ce phénomène est-il plus accentué chez les élues que chez les élus ?
C’est à ces questions que souhaite répondre le HCEfh, en soulignant que si ce phénomène était avéré, il soulèverait « des enjeux importants en termes de parité, d’égalité professionnelle et de précarité – notamment au moment de la retraite ».
Une étude a donc été confiée par le HCEfe à Euclid, un laboratoire d’étude du droit animé par les étudiants chercheurs de la faculté de Nanterre, en région parisienne. L’objectif est triple : parvenir à établir « un état des lieux comparé en France et à l’étranger sur l’impact du « statut de l’élu-e » et du genre sur l’articulation des temps de vie des élu-e-s, à partir des études et recherches existantes » ; « mesurer l’impact des mandats et fonctions électives sur la vie professionnelle, et plus particulièrement sur le temps de travail (des élus) et l’articulation de leurs temps de vie » ; enfin, proposer des recommandations.
Pour étayer leur étude, les chercheurs lancent une consultation, sous forme de questionnaire, auquel peuvent répondre « femmes et hommes élu-e-s à l'échelon local ou national, membre d'un conseil, du bureau ou tête de l'exécutif ». Remplir le questionnaire, en ligne, prend environ 20 minutes, et l'enquête est anonyme.
Plus le nombre d’élus répondant à ce questionnaire sur « l'impact de l'engagement public et politique sur la vie professionnelle et personnelle des femmes et des hommes élu-e-s » sera important, plus l’étude qui en sortira, destinée à alimenter les réflexions sur la modernisation du statut de l’élu, sera pertinente. Les élus hommes sont naturellement invités eux aussi à répondre, de manière à ce que les chercheurs aient les moyens de comparer les réponses en fonction du sexe.

 

 

Pour en savoir plus

Accédez :

Pour aller plus loin

Consultez le dossier spécial de l'ADM12 :

 
 

Mentions légales | Accessibilité

Association des maires de l'Aveyron - 5, place Sainte Catherine - 12000 RODEZ
Tél./Fax : 05 65 78 60 88 - 05 65 78 53 77

Conseil Général de l'Aveyron PRAI logo