Bandeau
ESPACE EXTRANET

Vous n'avez plus besoin de vos identifiants pour visualiser l'ensemble des documents et informations de l'ADM12 !

Menu
Contactez-nous S'abonner aux flux RSS de l'ADM12 Ajouter cette page à vos favoris Imprimer la page

Baisse des dotations : selon l’AMF, le Premier ministre a « ouvert une porte »

Publié le Vendredi 06 Mars

Article extrait du site internet "Maire-Info.com" publié le 05 Mars 2015

 

Les responsables de l’AMF avaient le sentiment que les choses commençaient à bouger en sortant, vers 11h ce matin, de leur entretien avec le Premier ministre. Dans la cour de Matignon, François Baroin, André Laignel, Philippe Laurent et Michel Vergnier ont rapidement fait le bilan de ce rendez-vous d’une heure, évoquant une « porte ouverte » par Manuel Valls sur la question des dotations.

 

Car c’est avant tout sur cette question que les responsables de l’association sont venus interpeller le Premier ministre, en lui demandant un allégement et un étalement de la baisse des dotations aux collectivités (28 milliards en cumulé sur 2015-1017). C’est « un constat d’alerte rouge » que François Baroin, président de l’association a voulu faire partager au Premier ministre, avec des conséquences graves, en cas de maintien de cette baisse des dotations, sur l’investissement public. « Le Premier ministre, qui est un ancien élu local et un homme de dialogue, nous a entendus, et nous avons fixé un calendrier court. » D’ici fin mai, un groupe de travail commun entre les services de Matignon et ceux de l’AMF se réunira afin de trouver « un diagnostic partagé et trouver les meilleures réponses pour préserver l’investissement ». Selon le président de l’AMF, c’est « la première fois que le Premier ministre ouvre la porte » sur ce sujet.
Les services de Matignon ont eux aussi donné quelques détails au sortir de la réunion : le diagnostic « se fondera en particulier sur les chiffres définitifs de l’exécution budgétaire 2014, qui seront connus en avril, ainsi que sur l’analyse des budgets prévisionnels 2015 des communes et des intercommunalités qui sont en cours d’adoption par les assemblées locales ». 
Manuel Valls n’a évidemment pas donné de réponse directe sur un éventuel étalement de la baisse, mais « un mouvement » est peut-être engagé. François Baroin entend néanmoins maintenir « une vigilance très aigüe », tout en tenant compte des « contraintes de l’État » et de celles de la réduction des déficits.
Si le message des maires devait ne pas être entendu, en revanche, « on entrerait alors dans une zone beaucoup plus turbulente », a prévenu le maire de Troyes. Il a rappelé que les communes sont « des employeurs, des investisseurs, des agents économiques, qui créent de l’emploi ».
André Laignel, le premier vice-président délégué de l’AMF, a également fait part d’une certaine satisfaction face à l’ouverture du Premier ministre : « Nous lui avons demandé de prendre en compte la réalité de nos difficultés. Le Premier ministre a accepté que s’ouvre une période de négociations. Il a dit lui-même être très inquiet sur l’évolution des investissements. Nous avons donc tous le devoir, lui au nom de l’intérêt national, et nous représentants des communes de France, de trouver des solutions qui maintiennent l’investissement et la modernisation de nos territoires. »
Les conséquences de la baisse des dotations, a expliqué André Laignel, concerneraient en premier lieu la population : confrontés aux baisses, « il n’est pas exclu que demain nous soyons contraints de décider que les piscines n’ouvrent plus que trois jours sur cinq, que l’on ne peut créer de nouvelles places pour la petite enfance… c’est la vie quotidienne des Français qui est concernée ! »
Les responsables de l’association, s’ils ne vont pas jusqu’à se dire « rassurés », ont eu « le sentiment d’une écoute, d’une ouverture, et la conviction qu’il faut rester mobilisés et vigilants », a conclu André Laignel.

 

Pour aller plus loin

Consultez les actualités associées :

 
 

Mentions légales | Accessibilité

Association des maires de l'Aveyron - 5, place Sainte Catherine - 12000 RODEZ
Tél./Fax : 05 65 78 60 88 - 05 65 78 53 77

Conseil Général de l'Aveyron PRAI logo