Bandeau
ESPACE EXTRANET

Vous n'avez plus besoin de vos identifiants pour visualiser l'ensemble des documents et informations de l'ADM12 !

Menu
Contactez-nous S'abonner aux flux RSS de l'ADM12 Ajouter cette page à vos favoris Imprimer la page

Les députés valident le report de la réforme de la DGF à 2017

Publié le Jeudi 12 Novembre

Article extrait du site internet "Maire-Info.com" publié le 10 Novembre 2015


L'Assemblée a approuvé hier soir le report d'un an de la réforme de la dotation générale de fonctionnement (DGF) qui doit rendre plus juste la répartition de la principale enveloppe allouée par l'Etat aux collectivités.

 

Les députés ont adopté l'amendement du gouvernement actant le report de l'application de la DGF nouvelle formule au 1er janvier 2017, tout en maintenant les grands principes dans le projet de budget 2016. D'ici là, le gouvernement s’est engagé à remettre au Parlement un rapport, avant le 30 juin, sur les effets de cette réforme en prenant en compte la nouvelle carte intercommunale, qui sera fixée le 31 mars avec des intercommunalités d'au moins 15 000 habitants, sauf exception. Dénonçant l' « improvisation » du gouvernement, les députés de droite ont regretté que le gouvernement « n'aille pas au bout » et ne retire pas son article pour le redéposer dans une loi spécifique.
Ce report aurait dû abréger les débats, mais la plupart des députés, qui sont aussi souvent des élus locaux, ont tenu à défendre tout de même pour le principe leurs nombreux amendements qui seront donc à nouveau débattus dans quelques mois, probablement lors du projet de budget 2017. Ces amendements portaient sur les modalités ultra-techniques de répartition de la DGF, premier concours financier de l’État aux collectivités, dépassant globalement 36 milliards d'euros.
Cette enveloppe est notamment constituée d'une dotation de base par habitant et d'un système de péréquation, pour lisser les inégalités entre communes. Mais, au fil des ans, ses critères d'attribution sont devenus opaques, le montant perçu par des communes de même taille, avec une population semblable, pouvant, selon les élus, varier de un à deux ou même trois. Si les élus assurent être favorables à une réforme, la décision du gouvernement de l'intégrer dès le projet de budget 2016 a été rejetée par les associations d'élus du bloc communal, qui réclamaient davantage de simulations pour identifier communes gagnantes et perdantes. Le projet repose sur une « architecture rénovée avec trois parts » : une « dotation de base d'un montant égal pour toutes les collectivités », une « dotation de ruralité pour les territoires très peu denses » et une « dotation de centralité », pour les communes qui financent des équipements bénéficiant à des habitants d'autres communes (lire Maire info du 5 octobre).
En attendant la réforme de 2017, les députés ont adopté d'autres amendements du gouvernement notamment pour « reconduire en 2016 les règles de répartition de la DGF en vigueur en 2015 » Ainsi, la DGF des communes en 2016 « sera calculée à partir de la dotation 2015, à laquelle s'ajoutera une part répartie en fonction de la dynamique de la population entre 2015 et 2016 ». Pour soutenir les communes les moins favorisées, le budget prévoit également une progression des instruments de péréquation, la DSU (Dotation de solidarité urbaine) et la DSR (Dotation de solidarité rurale), à hauteur respectivement de 180 et 117 millions d'euros. Les amendements adoptés définissent également les modalités de répartition de la DGF pour les métropoles du Grand Paris et d'Aix-Marseille-Provence, à la tête de laquelle le sénateur-maire Jean-Claude Gaudin (Les Républicains) a été élu non sans mal hier (lire article ci-dessous).
Par ailleurs et afin de tempérer la baisse de 3,7 milliards d’euros de dotations aux collectivités, les parlementaires ont adopté la création du fonds d’aide à l’investissement local d’un milliard d’euros. Une enveloppe de 500 millions d’euros sera consacrée à de grandes priorités d'investissement définies entre l'Etat et le bloc communal. L'autre sera dédiée aux territoires ruraux ainsi qu'aux villes petites et moyennes.(Avec AFP)

 

 

Pour aller plus loin

Consultez l'article de l'ADM12 :

 
 

Mentions légales | Accessibilité

Association des maires de l'Aveyron - 5, place Sainte Catherine - 12000 RODEZ
Tél./Fax : 05 65 78 60 88 - 05 65 78 53 77

Conseil Général de l'Aveyron PRAI logo