Bandeau
ESPACE EXTRANET

Vous n'avez plus besoin de vos identifiants pour visualiser l'ensemble des documents et informations de l'ADM12 !

Menu
Contactez-nous S'abonner aux flux RSS de l'ADM12 Ajouter cette page à vos favoris Imprimer la page

L’avenir de la commune au centre du prochain Congrès des maires

Publié le Vendredi 13 Novembre

Article extrait du site internet "courrierdesmaires.fr" publié le 10 Novembre 2015

 

Après le mouvement de mobilisation des maires de septembre dernier, le prochain Congrès des maires promet de défendre avec vigueur la cause, et l’avenir, des communes.

 

Les congrès de l’AMF sont réputés pour être souvent une épreuve pour les membres du gouvernement qui s’y rendent. Epreuve pourtant incontournable, le soutien, ou au moins une indifférence polie de la part des élus locaux leur est indispensable. Mais il n’est pas rare que froideur sinon hostilité les accueillent. Et surtout le premier d’entre eux.

Comme de coutume, c’est un « accueil républicain » qu’annonce François Baroin, président de l’Association des maires de France, et les membres du bureau qui l’entouraient lors de la présentation du 98e Congrès le 10 novembre, pour Manuel Valls, qui sera présent lors de la plénière d’ouverture, et les autres membres du gouvernement.

Malgré les bonnes résolutions, le public des maires aura été bien chauffé au préalable depuis la journée de mobilisation du 19 septembre, sur le thème « communes, patrimoine en danger ». Et le Premier ministre peut s’attendre à un accueil houleux.

Incapacité à dialoguer

Pour André Laignel, premier vice-président, l’un des grands maux actuels est « l’absence de dialogue entre l’Etat et les collectivités territoriales ». Un problème qui transcende, selon lui, les partis, tant il est culturel et relève de « l’incapacité du pouvoir central à nouer le dialogue avec les collectivités territoriales et de nombreux secteurs de la vie économique ».

Certes, le report du débat sur la DGF est une mesure de sagesse, « nous engrangeons cette annonce », souligne François Baroin. Mais, précise-t-il, rien n’est réglé sur le fond. Et il va plus loin. Pour lui, « le temps n’est pas loin où l’on pourra parler de remise en question du principe constitutionnel de libre administration des collectivités territoriales ». « Nous ne nous laisserons pas faire », promet-il, approuvé par son bureau.

Quelle pertinence des communes ?

Ce 98e Congrès se déroulera sur le thème « Faisons cause commune ». Un jeu de mot pour appeler à la solidarité et rappeler la place centrale des communes, qui semble aux élus présents bien menacées.

Après deux siècles de tranquillité, rappelle Michel Vergnier, trésorier général, voici que depuis 30 ans, les communes sont soumises à des changements incessants : modification de leurs périmètres avec l’intercommunalité, transformation de leurs populations, illisibilité financière…

Problèmes illustrés par Philippe Laurent, secrétaire général, qui énumère : effondrement de l’investissement public local, effet ciseau, inquiétude face aux services publics, interrogation sur l’organisation territoriale… « Il n’y a pas une semaine sans une interrogation sur la pertinence des communes, leur avenir, leur nombre. Il y a une tendance à la dilution des communes », résume André Laignel.

Thèmes d’actualité

Autant de problématiques qui transparaîtront à travers les différents rendez-vous du congrès, largement articulés autour des grands thèmes d’actualité, qu’il s’agisse de laïcité, après les attentats de janvier et suite aux travaux de l’AMF sur un « code de bonne conduite laïque », de débats sur « la commune, une idée d’avenir », les migrations, ou encore la baisse des dotations, les phénomènes de radicalisation et, pour finir, COP 21 oblige, le climat.

 

 

Pour en savoir plus

Téléchargez :

 

Pour aller plus loin

Consultez l'actualité associée :

 
 

Mentions légales | Accessibilité

Association des maires de l'Aveyron - 5, place Sainte Catherine - 12000 RODEZ
Tél./Fax : 05 65 78 60 88 - 05 65 78 53 77

Conseil Général de l'Aveyron PRAI logo