Bandeau
ESPACE EXTRANET

Vous n'avez plus besoin de vos identifiants pour visualiser l'ensemble des documents et informations de l'ADM12 !

Menu
Contactez-nous S'abonner aux flux RSS de l'ADM12 Ajouter cette page à vos favoris Imprimer la page

Compteur communicant Gazpar : éclairons le débat

Publié le Mercredi 03 Février

Article extrait du site internet "lagazettedescommunes.com" publié le 03 Février 2016

 

Afin de répondre aux inquiétudes de certaines communes par rapport au compteur communicant Gazpar, dont l'installation vient de commencer, GRDF fait le point sur les enjeux de ce nouvel équipement en termes de santé publique et de protection des données.

 

Il y a quelques semaines, le conseil municipal de Saint-Macaire exhortait les communes de France à bloquer le déploiement du nouveau compteur communicant gaz de GRDF, Gazpar, notamment en refusant l’installation, sur des bâtiments publics, de concentrateurs – équipements radio nécessaires au fonctionnement des compteurs, à raison d’un concentrateur pour environ 1 000 compteurs.

Bien sûr, cet appel ne doit pas occulter la confiance que plus de 6 000 communes ont d’ores et déjà accordée au distributeur. Mais ces interrogations sont légitimes, et constituent l’occasion pour GRDF d’apporter une réponse pour permettre un débat public éclairé et sain.

L’enjeu du débat porte sur les émissions d’ondes par le compteur et le concentrateur, qui soulèvent des inquiétudes concernant la santé des personnes.

En quoi consistent précisément ces ondes ? Les compteurs sont chargés de transmettre deux fois par jour, et en moins d’une seconde par envoi, les données de consommation du client. Cette transmission se fait à une fréquence de 169 MHz, proche des fréquences radio. Elle est équivalente, en durée, à celle d’une télécommande de portail électrique. Quant au concentrateur, situé en hauteur des bâtiments, il transmet plusieurs fois par jour les données reçues des compteurs au système d’information national de GRDF par téléphonie, via les antennes relais des opérateurs de téléphonie mobile. La transmission est comparable à un appel téléphonique de 10 à 15 minutes par jour.

La réglementation française en matière d’ondes est stricte, et GRDF, en tant qu’entreprise de service public se devant d’être exemplaire, a veillé à utiliser les puissances les plus faibles possibles. Et comme a pu le confirmer l’Agence nationale des fréquences (ANFR), les niveaux d’exposition sont très largement inférieurs aux seuils établis par la réglementation en vigueur. GRDF s’est également engagé à réaliser des mesures sur site une fois les premières installations réalisées afin de démontrer le respect scrupuleux de la réglementation en la matière.

Au-delà de l’enjeu de santé publique, la question du recueil des données de consommation des clients est aussi soulevée. Le sujet a fait l’objet d’une attention majeure de la part des pouvoirs publics, des associations de consommateurs et de GRDF avec la volonté de préserver la vie privée des clients et la confidentialité de leurs données.

Les clients sont les seuls propriétaires de leurs données de consommation. Ce sont eux qui pourront, s’ils le veulent et en toute connaissance de cause, partager leurs données – le numéro de leur compteur, et le volume de consommation – avec d’autres acteurs que GRDF. Ce point est crucial dans la relation de confiance qui lie GRDF à ses clients.

Enfin parce que le compteur communicant gaz est un équipement de service public, l’État, le régulateur de l’énergie (la CRE), les fournisseurs de gaz naturel et les associations de consommateurs se sont réunis à de nombreuses reprises depuis 2009. Ensemble, ils ont co-construit ce programme de compteur communicant gaz afin qu’il réponde au mieux aux besoins et attentes des 11 millions de clients particuliers et professionnels.

 

 
 

Mentions légales | Accessibilité

Association des maires de l'Aveyron - 5, place Sainte Catherine - 12000 RODEZ
Tél./Fax : 05 65 78 60 88 - 05 65 78 53 77

Conseil Général de l'Aveyron PRAI logo