Bandeau
ESPACE EXTRANET

Vous n'avez plus besoin de vos identifiants pour visualiser l'ensemble des documents et informations de l'ADM12 !

Menu
Contactez-nous S'abonner aux flux RSS de l'ADM12 Ajouter cette page à vos favoris Imprimer la page

Activités périscolaires sportives : pas de détachement d'enseignants volontaires à l'ordre du jour

Publié le Mardi 23 Février

Article extrait du site internet "Localtis.info" publié le 23 Février 2016

 

Les enseignants en école primaire volontaires pourront-ils s'engager dans les activités périscolaires tout en étant déchargés d'un nombre d'heures équivalentes avec leurs classes ?

 

Non, a répondu Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.
Le sujet délicat de l'animation des activités périscolaires dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires a fait l'objet d'une question parlementaire écrite, posée par Yves Daniel. Le député de la Loire-Atlantique pointait le rôle de l'Union sportive de l'enseignement du premier degré (Usep) dans le dispositif.
Dans son exposé, le député déplorait que la participation de l'Usep aux nouveaux temps périscolaires sportifs "s'avère faible", compte tenu "du faible nombre d'associations Usep engagées dans les nouveaux rythmes [et] d'une baisse du volume d'activité de l'Usep sur le temps scolaire". Aussi, pour remédier à cette situation et améliorer la réforme des rythmes scolaires, Yves Daniel se faisait le relais de l'Usep en rappelant deux propositions de la fédération : d'une part, ouvrir la possibilité pour les enseignants volontaires de "s'engager plus dans les activités périscolaires en les déchargeant d'un nombre d'heures équivalentes" ; d'autre part, tenir l'engagement du ministère dans la convention commune d'aider au développement des associations et de la vie associative, notamment en favorisant le rapprochement entre les collectivités et ses associations.
Dans sa réponse, la ministre rappelle que "le temps de service des enseignants du premier degré ne prévoit pas un temps réservé à l'animation du sport scolaire, comme c'est le cas pour les enseignants d'éducation physique du second degré", et précise qu'"une modification en ce sens du statut des professeurs des écoles n'est pas à l'ordre du jour".

Jean-Damien Lesay

Références

  • Question n°84218 publiée au JO du 7 juillet 2015 du député Yves Daniel (Loire-Atlantique) ; réponse de la ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche publiée au JO du 9 février 2016.

 

Pour aller plus loin

Consultez le dossier spécial de l'ADM12 :

 
 

Mentions légales | Accessibilité

Association des maires de l'Aveyron - 5, place Sainte Catherine - 12000 RODEZ
Tél./Fax : 05 65 78 60 88 - 05 65 78 53 77

Conseil Général de l'Aveyron PRAI logo